Déco

Pebbleboy

Cie Lazzi Zanni

Retour à la page Autour de la saison

La résidence

Du LUN 21/09 au VEN 25/09 2020, au Palace, sortie de résidence 25/09 à 10h30

L'histoire

Il s'appelle Pierre et ça tombe bien, car il est dur comme une pierre.À tous les coups qu'il reçoit, et il en reçoit beaucoup, il ne  réagit pas. Rien, pas une grimace, pas une larme. À croire que rien ne peut l'atteindre.  Cela finit par susciter la curiosité des élèves de sa classe, des gens, des journalistes ! La rumeur dépasse les frontières : qui est donc ce garçon extraordinaire ? Ainsi naît une légende. Et une légende a besoin d'un héros. On croit cet enfant venir d’une  planète inconnue pour sauver le monde. Petit à petit on s’aperçoit que tout est inventé. Que le seul héros qui existe, c’est ce héros moderne, du haut de ses 8 ans, qui essaye de se construire et vivre. Pierre - Pebbleboy réussit à dire ce qu’il ressent et peut alors commencer tout un processus de reconstruction.
Nous avons tous vécu des échecs, des peurs. Nousnous sommes tous réfugiés à un moment de notre vie dans ce monde si confortable, si intime et dans lequel personne ne pouvait nous atteindre. L’histoire de Pierre est l’histoire de chacun d’entre nous, victimes ou témoins d’une maltraitance, d’un choc, d’une blessure, spectateurs impuissants de ce que nous pouvons vivre dans la construction de notre vie.

L'univers

Pierre s’invente ce personnage d’enfant-galet et les autres l’encouragent dans cette entreprise. Il se costume comme un super-héros. Il se réfugie dans un film de Marvel ou DC Comics. Et Eric Pessan s’amuse beaucoup avec l’engouement et le succès qu’ont les BlockBuster à notre époque. Il m’est apparru très clairement qu’il fallait jouer entre réalité et jeu masqué. S’amuser à se «déguiser» Changer de peau pour mieux oublier son présent. J’imagine un univers très cinématographique, où l’éclairage, fait de néons colorés, a une grande importance. Un monde un peu passé, des années 80 à la «Stranger Things». Tout en montrant le côté factice du décor, du costume. Pour signifier que tout est fabriqué, en apparence. Dans le texte il est question aussi de jeu. Les enfants sont très touchés par l’univers du jeu vidéo. Comme «Pebbleboy» est également un jeu vidéo anglais « 8bits » c’est-à-dire vintage aux graphismes dépassés, j’imagine que son super héros est également un personnage inscrit dans cet univers.