Déco

Si tu n'étais pas de marbre...

Compagnie Hippocampe

Retour à la page spectacles 2019
Création 2019 Tout public | Théâtre physique

LE SPECTACLE

« Il a fallu que je te connaisse et tout a pris une vie inconnue, ma terne existence a flambé dans un feu de joie. » Extrait d’une lettre d’Auguste Rodin à Camille Claudel. On imagine le sculpteur murmurer « Si tu n’étais pas de marbre... » à ses créations, ancrées au sol, qui aspirent à s’élever. À moins que, mises en mouvement, ce soient les œuvres elles-mêmes qui laissent échapper ces paroles ? Ce poème visuel et corporel, inspiré des sculptures de Camille Claudel et Auguste Rodin, donne vie à la matière et fait cohabiter le désir de création et l’exaltation amoureuse. La compagnie Hippocampe est l'une des compagnies emblématique de théâtre physique en France, son metteur en scène Luis Torreão en est l'ardent défenseur.

LA COMPAGNIE

La compagnie Hippocampe explore avec cette pièce une forme contemporaine du mime qui repousse les frontières entre le théâtre et la danse, en donnant au mouvement du corps clarté, articulation, dynamique, complexité et précision, comme le sculpteur lorsqu’il taille le marbre. Ce spectacle est le fruit d’une recherche que nous menons depuis huit ans sur le rapport contradictoire entre sculptures immobiles et mouvement.
Ce spectacle est également un hommage de la compagnie Hippocampe à Étienne Decroux en 2018, 120 ans après sa naissance. Decroux s’est fortement inspiré de la statuaire. Il trouve dans les sculptures de Rodin la représentation du corps vivant et décrit le mouvement figé du sculpteur comme l’expression d’une lutte à l’intérieur du corps dont chaque partie semble vouloir atteindre une direction opposée. C’est cette contradiction intérieure qui, selon Decroux, relie le mouvement au théâtre, lequel n’existe pas sans le conflit.

Un spectacle coproduit par le Théâtre Victor Hugo - Bagneux

Lien vers le site du spectacle

A SAVOIR

> Bord de scène jeudi 7 mars 2019, à l'issue de la représentation
> Coproduction de L'Odyssée
> Compagnie accueillie en résidence, en décembre 2018