Déco

Ay Carmela ! [COMPLET]

Compagnie Théâtre les pieds dans l'eau

Retour à la page spectacles 2019
Création 2018 Tout public | Théâtre

le spectacle

Ay Carmela ! convoque, dans l’espace vide d’un théâtre désaffecté, le souvenir d’un événe-ment passé pendant la guerre civile espagnole : un couple d’artistes de variétés, Carmela et Paolino, capturés par l’armée franquiste, sont contraints pour sauver leur vie, d’improvi-ser un spectacle comique devant un parterre de soldats et un groupe de prisonniers qui doivent être exécutés à l’aube. La scène se passe dans le théâtre Goya de Belchite, ville emblématique, dernier foyer de résistance de la population et des Brigades, écrasé en mars 1938 par l’armée franquiste. Eminemment politique, Ay Carmela ! interroge la fonction du théâtre, la condition et l’éthique de l’artiste en situation de guerre, le choix entre l’héroïsme et la lâcheté.

Violette Campo

« Mon engagement depuis 40 ans dans le théâtre est fait d'un ancrage fort dans la réalité (celle du terrain: des ateliers de travail, des représentations avec amateurs et profession-nels, de l'organisation d'un festival, de mon travail de metteuse en scène et de comédienne) et me porte à avoir un goût particulier pour les héros du quotidien dans un contexte historique. José Sanchis Sinisterra écrit ce texte en 1986, cinquante ans après le début de la guerre civile, jouant de la confusion propre à cette guerre, mêlant le passé et le présent, la réalité et le songe, faisant se côtoyer la vie et la mort. Lors de la scène d'exposition par exemple, Carmela apparaît en fantôme pour mieux rappeler que 50 000 morts sont encore dans les fosses communes. L'archéologue Jimy Jimenez en témoigne: « Ne pas laisser les morts sans sépulture, tel est le problème qui remue l’Espagne ; la guerre civile et la violence qui s’est perpétuée sous la dictature franquiste ne cessent d’agiter ses spectres. »

Lien vers le site de la compagnie

À savoir

> Bord de scène mardi 22 janvier 2019, à l'issue de la représentation
> Séance scolaire : mardi 22 janvier à 14 h
> Coproduction de L'Odyssée
> Accueilli en résidence, en janvier 2018
> En coréalisation avec l'OARA