Déco

Je t'ai rencontré par hasard

Théâtre du corps

France

Retour à la page spectacles 2018
à partir de 12 ans | Danse, théâtre corporel

Ce voyage intime suit le lien amoureux qui relie deux êtres, leur chemin d’union. Mais cette pièce sur le présent, la durée et le mouvement des sentiments, ne met pas en présence deux êtres ordinaires… Ce duo incandescent défie et déchire l’espace.

L’amour est une force révolutionnaire qui engendre une puissance créatrice. L’intensité du couple de danseurs, dans une chorégraphie qu’ils signent ensemble, prouve que le talent que l’on met à vivre une histoire d’amour est au moins aussi grand que celui qu’il faut pour réaliser une oeuvre d’art.

Ce couple, mis en scène dans sa simplicité, dit tout ou presque de la relation entre un homme et une femme depuis l’étincelle de la rencontre, qui rompt deux solitudes. Une rencontre tient-elle à un regard, un geste, une attitude, un silence ? Assurément, un moment de grâce vécu comme un choc amoureux. Une fois formé, le couple s’inscrit dans l’espace et dans le temps, il se construit dans la durée sur un socle de références communes ou partagées. Jaillissent alors les interrogations sur la capacité à réinventer à chaque instant cette histoire.
Le mystère de l’amour, qui s’adresse à notre part d’inconnu, est peut-être l’épreuve la plus difficile, le plus haut témoignage de soi-même.

La rareté de notre vie naît de ces sensations intenses, de rencontres humaines uniques qui nous font grandir en l’autre. Je t’ai rencontré par hasard interroge la solitude individuelle et la rencontre amoureuse : il et elle souffrent d’un manque et s’offrent au grand basculement qui les propulse par-delà leurs repères.
Dix ans après Souviens-toi…, première pièce de la compagnie, cette création par et pour Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault, est une nouvelle étape dans le processus de travail du Théâtre du Corps. Chaque spectacle est conçu comme une odyssée intérieure, un appel à l’imaginaire, à un niveau de conscience poétique que seuls la chorégraphie et l’art de la scène, peuvent atteindre.

Le Théâtre du Corps

C’est le nom du travail artistique des chorégraphes Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault, ainsi que de leur compagnie de danse fondée en 2004 et basée à Alfortville (94).
Marie-Claude Pietragalla, figure emblématique de la danse française, l’une des plus célèbres danseuses étoile de l’Opéra de Paris (1990-1998) et ancienne directrice du Ballet National de Marseille (1998-2004) s’associe alors à Julien Derouault, danseur soliste du Ballet National de Marseille (1997-2004) pour créer, diffuser et produire leur travail personnel.

Tous deux ont inventé un langage commun, complexe, où l’improvisation et l’écriture chorégraphique s’entremêlent pour aboutir à une danse dans laquelle l’interprète exprime toute son humanité. Ainsi, l’imaginaire de l’artiste prend le pas sur des considérations plus académiques ou formelles. Pour devenir un « homme qui danse » ou une « femme qui danse », au terme d’un travail minutieux, par-delà les conventions apprises.
Pour développer leur univers scénique, Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault expriment aussi leurs désirs artistiques avec la musique, le théâtre, la littérature, l’art numérique ou plastique, la mémoire collective et la vie quotidienne. Pour les deux chorégraphes, tout fait sens et inspiration.

www.pietragallacompagnie.com/je-t-ai-rencontre-par-hasard.html

À savoir

> Programmé dans le cadre de la 2ème  biennale des Arts du Mime et du Geste (évènement national)

À voir aussi