Déco

Ivo Livi ou le destin d'Yves Montand

D'Ali Bougheraba et Cristos Mitropoulos

France

Retour à la page spectacles 2018
Tout Public | Théâtre musical

De la bicyclette avec Paulette à l’aventure américaine avec Marylin, la vie d’Yves Montand se déroule comme un film dont il est le héros, plein de surprises inespérées, de rencontres magiques et de tubes éternels.

Le 13 octobre 1921, un an avant l’arrivée de Benito Mussolini et des fascistes au pouvoir, Ivo Livi voit le jour en Toscane. Alors que tout s’y oppose, comment le petit Italien deviendra-t- il le grand Yves Montand ? Sa vie sera une succession d’aventures : des quartiers mal famés de Marseille aux studios hollywoodiens, des chantiers de la jeunesse de Vichy aux théâtres de Broadway, de l’engagement pour l’URSS de Kroutchev au rêve américain de Kennedy, ce fils d’immigrés communistes italiens, va devenir un artiste adulé et un témoin privilégié des événements majeurs de l’histoire du XXe siècle.

La narration sans artifice, sensible et moderne, mêle humour, musique et émotion. Quatre comédiens et un musicien habitent ce tourbillon de vie entre comédie, danse et chant. Le spectacle, rafraîchissant et plein d’espoir sur les surprises de la destinée, met des fourmis dans les jambes et donne envie de chanter tous les tubes du french crooner : À bicyclette avec Paulette, Les enfants qui s’aiment, Dans les plaines du Far West, voient s’envoler Les Feuilles mortes, tandis que Sous le ciel de Paris, La chansonnette et Trois petites notes de musique flottent sur Les Grands Boulevards… On a tous ces airs en tête, admirablement (ré)interprétés par cinq artistes aux multiples talents.

Le destin d’Ivo Livi croise la grande histoire : le fascisme en Italie, l’occupation nazie en France, la guerre froide et le communisme… La force de caractère du personnage s’inscrit dans une période tourmentée, qui le met en présence de personnes incroyables.
Poussé par la passion du cinéma et du music-hall, le petit migrant deviendra un artiste hors norme, écouté par les prolétaires comme par les bourgeois et les grands intellectuels de sa génération. Le monde entier succombe au timbre de sa voix et à son jeu de scène.
Premier artiste à importer le concept de one-man-show, il a été applaudi à Paris, à Tokyo, à Moscou et New York. Et si son charme est associé à de nombreuses conquêtes féminines, d’Édith Piaf à Marylin Monroe, son engagement humain reste indissociable du couple qu’il forma avec Simone Signoret.

ali bougheraba et cristos mitropoulos

Ali Bougheraba rencontre Les Carboni à la faveur d’un stage dirigé par Carlo Boso. Il joue le chef des rebelles dans Zorro, la légende puis Jeppo Liveretto dans Lucrèce Borgia. Comédien aux multiples talents, il s’essaie aux classiques Monsieur de Pourceaugnac, Titus Andronicus, comme aux créations contemporaines : Opération Judas de Jean-Marc Michelangeli, Lili à la Folie de Jean-Marc Santini. Après son solo Ali au pays des Merveilles, Ali coécrit L’incroyable destin de Renée Sarvil. Il est actuellement en tournée avec son dernier seul en scène L’odyssée de la moustache.

À 17 ans, Cristos Mitropoulos intègre Figaro & Co, la compagnie de Gilles Ramade pour laquelle il interprète de grands rôles de la comédie musicale. Il joue dans La Partition de Pierre-Loup Rajot, Sol en Cirque de Zazie, Jean-Marie Leau et Vincent Baguian. Pour Les Carboni Un de la Canebière en tournée avec les Tréteaux de France. Il co-met en scène et joue dans L’incroyable destin de René Sarvil. En 2014 il créé La Team Rocket Cie qui soutiendra la création du Cabaret Blanche qu’il écrit et met en scène avec Léo Guillaume. Il met en scène La clé de Gaïa (Manufacture des Abesses, Studio Hébertôt).

http://www.kimaimemesuive.fr/ivo-livi

À savoir

> Molière du Meilleur Spectacle Musical (2017)

À voir aussi

  • Patrice Thibaud et Philippe Leygnac
    Humour, théâtre gestuel
    +
    mer 24 et jeu 25 janvier
  • Roberto Fonseca (Cuba)
    Jazz, musique du monde
    +
    mer 21 mars
  • François Morel mise en scène de Juliette
    Cabaret, musique et chant
    +
    jeu 29 et ven 30 mars
  • Avec Jean-François Balmer
    Théâtre, musique
    +
    jeu 5 avril