Déco

Bigre

Compagnie Le Fils du Grand Réseau

France

Retour à la page spectacles 2017
Dès 8 ans | Mélo-burlesque

Spectacle burlesque et théâtre de mélodrame, Bigre donne à observer trois petits univers blottis sous les toits, trajectoires parallèles qui se télescopent en silence, pour mieux laisser résonner notre rire.

Il était une fois, trois chambres de bonne habitées par trois êtres, dont le destin serait de tout rater. Mais merveilleusement. Cette fresque citadine raconte, par l’absurde, la fragile beauté de nos solitudes simultanées. La miss catastrophe vit dans une déco très girly et bronze sur le toit, elle décoiffe à s’en arracher les cheveux quand elle veut jouer les salons de beauté pour ses voisins, empoisonne ses poissons dans l’aquarium en faisant le ménage et, plus gore encore, s’improvise infirmière version Dracula…
L’ours cloîtré dans une capsule aseptisée, façon immeuble japonais, s’évade dans des karaokés en langues improbables (le langoureux J’ai encore rêvé d’elle en prend un sacré coup !). Enfin, le baba attardé empile les cartons, dort dans un hamac et déborde d’ingéniosité maladroite pour éteindre un feu de cuisine.
Chacun a l’art de se prendre les pieds dans les tapis de l’existence. Le rire accompagne l’amour que l’on éprouve pour ces doux dingues si attachants, adorables et incontrôlables humains, vivant sous les toits et tellement « perchés » qu’ils n’ont plus les pieds sur terre. Ce rire irrépressible est le rempart qui protège chaque spectateur à l’idée que ces drôles de citoyens lui ressemblent parfois un peu...

 

Pierre Guillois, auteur, metteur en scène, comédien

Artiste associé au Quartz, Scène nationale de Brest de 2011 à 2014, directeur du Théâtre du Peuple de Bussang de 2005 à 2011, artiste associé au Centre Dramatique de Colmar de 2001 à 2004, il a été l’assistant d’Anne Théron, Jean-Michel Ribes et Matthew Jocelyn.
Pierre Guillois a écrit et mis en scène Le Gros, la vache et le mainate,  Les Affreuses, Les Caissières sont moches. Il a conçu le projet Grand Fracas Issu de Rien, création collective, ou encore Terrible Bivouac. Il a coécrit et mis en scène Sacrifices de Nouara Naghouche, Un cœur mangé de Guy Bénisty. Il a mis en scène Le Ravissement d'Adèle de Rémi De Vos, Le Brame des Biches de Marion Aubert. Il a  également monté Ubu roi d'Alfred Jarry, Pelléas et Mélisande de Maurice Maerterlinck et Mina von Barnhelm de Gotthold Ephraim Lessing. Sur la scène lyrique, il a monté Abu Hassan de Carl Maria von Weber (Théâtre Musical de Besançon) et La Botte secrète de Claude Terrasse (Cie Les Brigands). Avec la chanteuse Annie Ebrel, il a créé Le Chant des soupirs. Il a écrit et mis en scène Loin du soleil dans le cadre d'un atelier spectacle à l'ENSATT.

http://www.pierreguillois.fr/

 

À savoir

Toute l’équipe artistique retrouvera le public pour un bord de scène, le mardi 31 janvier, à l’issue de la représentation.