Déco

Barbe-Bleue

Ballet de l'opéra National de Bordeaux - Emmanuelle Grizot

France

Retour à la page spectacles 2018
Création 2015 À partir de 9 ans | Danse

Il était une fois… Comme tous les contes, celui-ci nous entraîne aux confins de l’étrange et du réel, entre envie et effroi. Quand la danse remplace les mots, l’imagination prend le pouvoir.

Emmanuelle Grizot, l’ancienne danseuse étoile du Ballet de l’Opéra National de Bordeaux, revisite avec bonheur et enthousiasme le terrible Barbe-Bleue de Charles Perrault. Pas un mot pour nous faire entrer dans l’histoire, mais la danse, rien que la danse.

Tout commence avec la fête organisée par Barbe-Bleue, assis sur un fauteuil, au premier plan, dos au public. L’homme est très riche et très seul. Il est aussi fort laid. Il organise des soirées dans sa belle demeure, pour se divertir et pour trouver une femme. On connaît le sort qui attend sa future épouse...

Tous les ingrédients sont réunis pour composer un splendide tableau, animé par six danseurs parés pour l’aventure. L’univers voulu par Emmanuelle Grizot emprunte à la comédie et au film noir, dans un espace/temps indéterminé et une ambiance plutôt contemporaine. L’usage de la vidéo permet métaphore et puissance émotive autour de la seule présence réelle du fauteuil et de l’escalier. Explorant la légende, la chorégraphe mène la danse avec grâce et invention.

 

Emmanuelle Grizot

Étoile du Ballet de l’Opéra National de Bordeaux, Emmanuelle Grizot a débuté comme chorégraphe en 2008 en créant une pièce pour trois danseurs, Comédie italienne, au Festival de Formentera et le duo Triphase, pour le festival Cadences, à Arcachon, en 2009, pièce désormais au répertoire du Ballet de l’Opéra National de Bordeaux.

En 2012, elle crée son premier ballet jeune public Hänsel et Gretel, présenté au Cuvier, à Artigues, dans le cadre de la saison jeune public de l’Opéra National de Bordeaux et repris la saison suivante au Grand-Théâtre et en tournée, dans toute l’Aquitaine.

En 2013, elle obtient un Master mise en scène et scénographie à l’Université Michel de Montaigne de Bordeaux III.

En 2014, elle règle le duo Interférence pour Sara Renda et Austin Lui à l’occasion de la cinquantième édition du concours international de Varna, en Bulgarie. Pour le Ballet de Poche, elle réalise Amour, Délice et Orgue… lors du festival « À la folie pas du tout », dans le cadre prestigieux du monastère royal de Brou.

 

À savoir

Ce spectacle est présenté en séance scolaire jeudi 31 mars à 14 h 30, vendredi 1er avril à 10 h (coréalisation avec l’Agence culturelle Dordogne-Périgord) et à 14 h 30, au Théâtre.

À voir aussi