Déco

Bouchka

Compagnie Créature

France

Retour à la page spectacles 2018
à partir de 3 ans | Marionnettes

Laisse ta noire colère derrière toi et avance en confiance vers
la lumière et vers l’espoir : demain, il fera jour !

Une fois de plus, son père n’est pas rentré et Bouchka cède à une terrible colère.
Sa tristesse la submerge et l’aveugle. Mais l’espoir finit toujours par l’emporter…
Sur scène, la maison évoque le foyer protecteur. Elle représente aussi tout ce que
l’on peut abriter en soi. La colère de Bouchka fait tout éclater et l’enferme dans sa
solitude. Au fil de son regard sur l’univers familial, de ses peurs et de la douceur des
siens, la maison va se transformer.

Comédienne et danseuse se répondent, l’une joue la mère, le père et les nombreuses
visions de Bouchka, l’autre incarne la petite fille. Les voix, les corps, les masques et
les objets animés traduisent les émotions de la petite fille. Le monde change à travers
ses propres sensations : triste, heureuse, perdue, déterminée ; elle a, comme tous les
enfants, la formidable capacité de passer d’un état à l’autre en un instant.
L’espace palpite au rythme de son monde intérieur, la lumière et la musique
s’accordent au récit. Le public traverse avec Bouchka le cheminement jusqu’au calme
retrouvé et partage son état de tristesse.

Pourtant, l’espoir brille de nouveau : c’est tout le propos de ce spectacle, tout en
délicatesse et poésie. À la lecture de La lumière de Bouchka, l’adaptation à la scène
s’est imposée comme une évidence pour Lou Broquin, portée par les mots et les
images qui ont caressé la joue de la petite fille qu’elle a été. « J’aurais aimé que
l’on me raconte cette histoire. Alors aujourd’hui je décide de la raconter, avec des
sensations, des images, des corps et des mots.
»

Compagnie Créature

À l’orée de la trentaine, Lou Broquin est une artiste pluridisciplinaire, passant de la mise en scène à la
création plastique, au métier de comédienne, d’adaptatrice. Elle travaille depuis dix ans au sein de la
compagnie Créature en qualité de conceptrice artistique. Son théâtre d’images, de sensations et de
représentations de l’être, interroge les codes et les symboles. Elle privilégie la création jeune public,
forme artistique de tous les possibles.

Lou Broquin aime interroger notre place dans le monde et notre
capacité à surpasser les difficultés. Les états de l’être sont au coeur de sa recherche. Après cette création
sur la colère, en 2016, elle poursuit son exploration de l’intime.

À savoir

> Des séances à destination des scolaires sont programmées le jeudi 8 février 2018 (10 h et 14 h30) et vendredi 9 février 2018 (10 h et 14 h 30).

À voir aussi

  • Compagnie Le Bruit des Ombres
    Marionnette, danse et musique
    +
    mer 24 janvier