Déco

Campana

Cirque Trottola

France

Retour à la page spectacles 2018
Création 2018 à partir de 10 ans | Cirque

Ding, ding, dong : ce spectacle de haute volée prend des chemins aériens pour nous amener un peu plus près des étoiles et nous sonner joliment les cloches !

Quand l’art campanaire rejoint l’art du cirque, le public vibre, assurément.
La cloche est une habituée du paysage de nos villes et nos villages. Le poids de son histoire
et son poids tout court ont inspiré au Cirque Trottola une variation sur l’art campanaire.
Les artistes composent avec sa sonorité, son mouvement, l’espace qu’elle traverse, les
vallées et le temps, un hymne au plus haut des cieux. Parce que le tintement des clochers
rassemble les fidèles, parce que la cloche bat le rappel depuis des temps immémoriaux,
parce que les enfants l’attendent pour Pâques, parce qu’elle rythme les heures qui passent,
sa puissante d’évocation fait vibrer ce spectacle et sonne juste.

Une cloche sera spécialement fondue pour prendre part à cette création. La compagnie
souhaite faire appel au savoir-faire de l’une des plus anciennes fonderies françaises,
Cornille Havard, à Villedieu-les-Poêles, en Normandie, celle-là même qui a produit les neuf
cloches de Notre-Dame de Paris pour les 850 ans de la cathédrale, en 2013.

Les compositeurs-musiciens préparent une musique surprenante, inclassable, drôle et
envoûtante, pour une jubilation sonore de cordes qui claquent et de sons qui jaillissent.
Elle sera jouée par deux étranges hommes orchestre, sortis du fond de la terre, passant de
l’ombre à la lumière. Ils ne se comprennent pas mais s’interpellent, essaient de trouver ce
qui les rassemble et les fait vibrer, à la recherche de leur part d’enfance. Ils jonglent sur fond
de violons, guitares, orgues, percussions, voix, instruments nus et trafiqués, jouets, objets
du quotidien, mais aussi samples, installations et machines sonores.

Tout cela est encore en création et réserve bien des surprises au terme d’une résidence
technique au printemps 2017, suivie d’une résidence artistique jusqu’à l’avant-première,
en décembre. Le moment de s’élancer devant le public. Une chose est certaine : ça va
bouger ! Les corps, les sons, les instruments vont investir l’espace pour faire voyager le
public des tréfonds de la terre jusqu’aux éclats aveuglants des sommets, dans un sublime
ballet aérien.

Le Cirque Trottola

Depuis plus de quinze ans, les artistes du Cirque Trottola inventent une esthétique singulière
et virtuose. L’art circassien y raconte l’âme humaine en tordant la réalité pour créer un
monde drôle et acrobatique, ancré dans le présent. Ici et maintenant. La compagnie travaille
sous chapiteau, joue dans le cercle en redessinant ses contours à chaque spectacle. Elle fait
longuement tourner ses spectacles dans un souci permanent d’aller au-devant des publics,
rencontre de proximité que permettent l’itinérance et le chapiteau.

En 2002, Le Cirque Trottola, et son spectacle éponyme Trottola (toupie en italien) sont créés
à Nexon et à Aurillac. En 2007, création du deuxième opus : Volchok (toupie en russe). En
2012, la troisième création, Matamore, associe le Cirque Trottola au Petit Théâtre Baraque.
Ce spectacle sera joué près de 300 fois en 4 ans, en France et à l’étranger, pour 90 000
spectateurs.

À savoir

> Création Spectacle passerelle avec l’Agora de Boulazc

> Dans le cadre de cette création, une cloche sera spécialement fondue. La compagnie a fait appel au savoir-faire de l’une des plus anciennes fonderies françaises, qui a produit les neuf cloches de Notre-Dame de Paris pour les 850 ans de la cathédrale, en 2013

 

À voir aussi