Déco

Korngold and friends

Orchestre de l'Opéra de Limoges

France

Retour à la page spectacles 2018
À partir de 10 ans | Musique de chambre

Sextuor à cordes de l’Orchestre de l’Opéra de Limoges avec piano et voix, postromantisme viennois et allemand.

Le sextuor à cordes occupe une place un peu plus confidentielle dans le genre de la musique de chambre, du fait de sa couleur presque orchestrale. En rajoutant un alto et un violoncelle aux instruments habituels du quatuor, une plus grande importance est donnée
aux voix intermédiaires, ce qui étoffe le matériau. Bien que le terme apparaisse à la fin du XVIIIe siècle, le sextuor est apparenté au divertissement ou à la sérénade, en mêlant cordes
et vents.

Le sextuor sera également accompagnateur de la voix, puisque ce programme bâti autour de l’oeuvre de Erich Wolfgang Korngold (1897-1957), figure majeure de la musique viennoise du début du XXe siècle, alternera parties instrumentales, mais aussi pages musicales avec voix.
C’est donc une formation, assez rare, mais particulièrement enthousiasmante, que l’Opéra de Limoges a souhaité produire et confier à des musiciens solistes et à la soprano Ève Christophe. Un bel enjeu de faire découvrir un raffinement, une élégance musicale
liée à cette atmosphère particulière du post romantisme viennois, représentée par Erich Wolfgang Korngold.

En 1925, il est le compositeur viennois le plus joué après Richard Strauss dans les pays germanophones, c’est dire s’il fait la jonction entre postromantisme viennois dont il est issu et post romantisme allemand.
Ce thème du postromantisme est un des fils conducteurs du programme, car il montre les filiations musicales autour de ce compositeur important, un peu oublié sur nos scènes, mais particulièrement passionnant. Son oeuvre a connu un très grand succès du public et
une admiration forte de ses pairs de son vivant, en inspirant d’ailleurs certains.
Nul doute que ce programme saura nous amener sur les rivages du dernier souffle du romantisme viennois et de ses couleurs crépusculaires.

Le programme

• Sextuor à cordes du Capricio - Richard Strauss 10'
• Quatuor en la mineur pour cordes et piano de Gustav Malher 12'
Maiblumen blüten überall - sextuor à cordes et voix de Alexander Zemlinsky 
 Mörgen - pour violoncelle, piano et voix extraits des lieder op 27. de Richard Strauss 5'
Songs of the clown opus 29 et Four Shakespeare songs opus 31 de Erich Wolfgang Korngold, arrangement pour sextuor à cordes, piano et voix de David Walter.20'
• Adagio du Sextior en ré majeur op. 10 - Erich Wolfgang Korngold. 10'
• Glück das mir verblieb (Marietta) - Die Tote Stadt - sextuor à cordes et voix de Erich Wolfgang - Korngold.6'

www.operalimoges.fr/fr/spectacle/346

À voir aussi