Déco

Rémanence... Au fil du mythe

Compagnie Mangano - Massip

France

Retour à la page spectacles 2018
Création 2017 à partir de 12 ans | Théâtre gestuel

Laisser une trace, tangible ou invisible, fugace ou indélébile : c’est tout le propos de ce spectacle qui s’interroge, par la force du mouvement, à partir de grands mythes fondateurs, sur ce qu’il reste d’une civilisation… et d’une vie.

Pandore, la première femme ; Pénélope, celle qui attend et se bat pour sa liberté ; Eurydice, héroïne tragique face à la mort. Ces trois figures féminines de la mythologie grecque occupent un second rôle auprès d’un héros masculin. La relecture de leur point de vue vaut bien un spectacle, qui ajoute de la profondeur au propos et réhabilite l’image de la femme. Chacune représente un moment d’existence : Pénélope est la fileuse qui écrit la destinée, Pandore celle qui déroule les épreuves, Eurydice celle qui coupe le fil de la vie.

En miroir, le spectacle évoque les héros masculins associés, pour mieux cibler l’impuissance et la chute des idoles : Orphée, grand artiste et magicien du réel qui échoue face à la mort ; Ulysse, éternel assoiffé d’aventure et de nouveaux départs ; Epiméthée et Prométhée, héros fondateurs de l’humanité, dépassés par la vengeance des Dieux. Les récits s’entrecroisent jusqu’au dénouement… qui lie les trois histoires.

Rémanence interroge l’idée de trace et se demande à partir de quand le mouvement prend tout son sens dans une forme d’écriture, et concourt au langage spatial de nos civilisations. Nos idées, nos pensées, nos souvenirs, nos émotions flottent en permanence autour de nous, emplissent l’espace mouvant de nos vies, comme une empreinte diaphane.

La mise en scène cultive les oppositions, donne le mouvement par l’immobilité et inversement, dans une transposition poétique fondée sur le corps, la matière et la trace, pour raconter la puissance de ce qu’il reste.

Sara Mangano

Diplômée de l’académie de danse classique et contemporaine du Teatro Nuovo Torino et de l’École de Mimodrame Marcel Marceau Paris, elle entre dans la Compagnie Marcel Marceau en 1997. Elle a assisté le maître lors de plusieurs tournées solo et de stages internationaux.
Elle collabore, pour la partie chorégraphique, avec des ensembles de musique et des orchestres. Pendant dix ans, elle a assuré la codirection artistique de la compagnie Acta Fabula.

Pierre-Yves Massip

Il a pratiqué le théâtre et les arts du cirque avant d’entrer à l’École Internationale de Mimodrame de Paris - Marcel Marceau, en 1994, dont il sort lauréat. Il est aussi assistant de Marceau lors de tournées et de stages. Il pratique la musique, la jonglerie, la magie, la capoeira, les aériens, la danse de salon (vice champion de France de Tango et de danse artistique), la danse baroque, le clown, le masque, l’acrobatie... Il se forme aussi à la scénographie et la construction de décor, de masques et accessoires, à la peinture et la calligraphie. Il a joué avec la Compagnie périgourdine Chantier Théâtre, sous la direction de Florence Lavaud.

Sara Mangano et Pierre-Yves Massip travaillent en duo depuis toujours. Ils enseignent le théâtre gestuel au conservatoire du VIe arrondissement de Paris et donnent des stages à travers le monde.

www.compagniemanganomassip.com

À savoir

> Spectacle créé dans le cadre de la 2ème biennale des Arts du Mime et du Geste (évènement national)

> Coproduction de L'Odyssée

> Stage de théâtre gestuel samedi 2 décembre, la compagnie propose une journée de stage en lien avec le spectacle, intitulé Corps et matière, empreinte de l'être

À voir aussi