Déco

Soeurs

Wajdi Mouawad inspiré par Annick Bergeron et Nayla Mouawad

France - Québec

Retour à la page spectacles 2018
coup de cœur Tout public | Théâtre

Exploration des arcanes familiales, Soeurs déchiffre la combinaison féminine des sentiments.

Wajdi Mouawad, auteur prolixe dont l’histoire se partage entre le Liban, la France et le Québec, nous avait présenté son magnifique et inoubliable Incendies en 2005. Avec Soeurs, il revient avec un monologue d’une bouleversante profondeur, dont l’humiliation de ne pas pouvoir librement parler sa langue maternelle est le point de départ.

Une brillante avocate, un jour de tempête déchainée, examine son existence. « Roulant à 25 km/h sur le trajet Montréal-Ottawa, Geneviève Bergeron voit défiler ses manques. Elle, l’avocate brillante qui a voué sa carrière à la résolution des grands conflits, est incapable de nommer le moindre de ses désirs. Sa jeunesse est passée. Elle le comprend là. Mais elle ne sait pas encore combien sa coupe est pleine... Et la goutte dérisoire qui renversera son vase l’attend, patiemment, dans la chambre 2121 du palace d’Ottawa… »

Infatigable talent, fourmillant d’imagination, l’auteur et metteur en scène emprunte brillamment, une fois encore, les chemins de la création.

 

Wajdi Mouawad

Né en 1968, Wajdi Mouawad passe son enfance au Liban et son adolescence en France avant de s’installer au Québec. Il mène de front une carrière de comédien, metteur en scène, auteur et directeur artistique.

En 2005, il fonde deux compagnies de création de part et d’autre de l’Atlantique : Au Carré de l’Hypoténuse, à Paris, et Abé Carré Cé Carré, à Montréal. Il est directeur artistique du Théâtre français (Centre national des Arts) de 2007 à 2012, et artiste associé du Festival d’Avignon en 2009 (création du quatuor Le Sang des Promesses). Il est aujourd’hui associé au Grand T – théâtre de Loire-Atlantique. Wajdi Mouawad exprime la conviction que « tel un scarabée, un artiste trouve, dans les excréments mêmes de la société, les aliments nécessaires pour produire les oeuvres qui fascinent et bouleversent ses semblables. ».

Infatigable talent, fourmillant d’imagination, il emprunte tous les chemins de la création. En plus de son oeuvre personnelle déjà immense, il signe des adaptations et des mises en scène. À cela s’ajoutent des récits pour jeunes publics, des entretiens ou des romans. Ses pièces et romans sont traduits dans plus de quinze langues, et circulent dans le monde. Il a reçu le Grand Prix du théâtre de l’Académie française.

www.wajdimouawad.fr

 

Bord de scène

Annick Bergeron qui a inspiré cette pièce et qui en est l'unique interprète retrouvera son public, à l'issue de la représentation du mardi 22 mars, pour un bord de scène, moment privilégié de rencontre et d'échanges entre artistes et spectateurs.

À voir aussi