Déco

les chevaliers de la table ronde

de Hervé - Compagnie Les Brigands avec les musiciens de l'onba

France

Retour à la page spectacles 2018
Tout public | Lyrique, opéra-bouffe en trois actes

Quand les chevaliers de la table ronde ne tournent pas rond, c’est du grand art qui fait sourire les mélomanes : un régal !

Bien avant le désopilant Sacré Graal ! des Monty Python et la série télévisée Kaamelot, la vogue du genre bouffe - magnifié par Offenbach et déferlant avec une kyrielle de compositeurs féconds, comme Hervé - a irrigué la veine comique en revisitant les récits légendaires et mythologiques. La formule magique réunit des ingrédients indispensables : un sujet décalé, un soupçon de parodie, une poignée d’énergie rythmique, beaucoup de virtuosité et des mélodies populaires. Fort de tout cela, l’opéra-bouffe en trois actes Les Chevaliers de la Table Ronde, créé en 1866 et remis au jour par la compagnie Les Brigands, distille une fantaisie débridée et invite à pénétrer un Moyen-Âge carton-pâte où tout est mis en oeuvre pour faire rire et divertir le public, avec treize chanteurs et douze instrumentistes placés sous la houlette du talentueux Christophe Grapperon.

 

christophe grapperon, chef de choeur

Christophe Grapperon a étudié l’accordéon de concert avant d’aborder des études de chant, de direction de choeur puis de direction d’orchestre au conservatoire. Il est titulaire d’une licence en musicologie. Baryton dans plusieurs ensembles, il est soliste dans le Requiem de Fauré, Didon et Enée de Purcell ou encore, au sein de la compagnie Les Brigands, dans Barbe Bleue. Il crée des oeuvres de Régis Campo comme de Romain Didier. Engagé comme chef dans plusieurs orchestres, on lui confie en 1995 l’ensemble vocal Note et Bien, le choeur et l’orchestre des Tournées Lyriques de France, puis l’ensemble vocal Claudio Monteverdi à Paris. Il assure, depuis 2007, la direction musicale au sein de la compagnie Les Brigands, joyeuse troupe de chanteurs lyriques épris de légèreté, et a dirigé des ouvrages rares comme Arsène Lupin Banquier, de Marcel Lattès. Opéra-bouffe, symphonie, opérette, cantates… l’éclectisme est la signature de cet enfant terrible du classique. Les spectateurs de L’Odyssée ont déjà applaudi la compagnie Les Brigands, sous la direction de Christophe Grapperon, en 2014, avec La Grande-Duchesse, d’après Offenbach.

 

Hervé, compositeur

Louis-Auguste-Florimond Ronger, alias Hervé (1825-1892), surnommé « Le compositeur toqué », fut rival et ami d’Offenbach. Il était aussi auteur dramatique, acteur, chanteur et metteur en scène. On lui doit une multitude d’opéras-bouffes et opérettes, mais aussi des revues et des ballets.

 

À savoir

Un bus est affrété par L’Odyssée pour assurer le transport à Bordeaux. Départ à 12 h 15, devant la Mairie de Périgueux. Retour assuré après le spectacle, vers 20 h. Spectacle réservé aux abonnés, dans la limite de 50 places, à réserver avant le 18 septembre 2015.

Le film Les contes d’Hoffmann, de Michel Powell et Emeric Pressburger, sera projeté à Cap’ Cinéma le jeudi 26 novembre à 20 h, en partenariat avec Ciné Cinéma, soirée animée par Jean-Michel Hellio.