un théâtre / une équipe

Périgueux est une fête

Au lendemain des attentats qui ont frappé la capitale, la lecture de Paris est une fête s’est imposée comme une évidence et fut l’un des premiers actes de résistance à la barbarie. La culture comme lutte autant qu’hommage ; la culture pour la vie ! Le livre mythique d’Hemingway, hymne à la liberté, aux rencontres artistiques et amoureuses, photographie d’une ville et d’une époque, nous plonge dans une effervescence joyeuse pour mieux chasser les démons d’aujourd’hui. C’est tout le pouvoir de l’art de nous transporter ailleurs, autrement. 

Une fois encore, L’Odyssée exerce sur nous ce fabuleux sortilège et nous invite vers des horizons insoupçonnés, terres de création et d’intelligence, où l’évasion prend le pas sur tout le reste. 

La parenthèse estivale du festival Mimos à peine refermée, la scène conventionnée de Périgueux, Institut national des Arts du Mime et du Geste, déroule son programme de rendez-vous, dominé cette saison par les feux de la passion et conçu avec une exigence et une curiosité intactes.

Au tableau permanent d’une ville à contempler comme une œuvre d’art et à vivre « d’amour réciproque unis », comme le veut la devise de ses habitants depuis des siècles, s’ajoute la magie de la scène voulue comme un éblouissement hors du temps et des hommes, un partage inconditionnel : alors oui, aussi, Périgueux est une fête ! Ce livre imaginaire, nous l’écrivons ensemble chaque jour et, surtout, chaque soir de spectacle.


Antoine Audi
Maire de Périgueux
Premier Vice-Président du Grand Périgueux
Conseiller régional

 

 

La passion au cœur

Des classiques du théâtre et de la danse revisités pour nous transporter de nos souvenirs d’enfance à la plus étonnante  modernité ; des pièces emblématiques du répertoire détournées pour nous faire sourire ou nous émouvoir ; des créations pures pour nous placer au cœur d’un espace contemporain multipliant les surprises, avec des metteurs en scène, chorégraphes, auteurs et artistes qui font référence et nous accompagnent depuis que fleurissent les saisons de L’Odyssée. 

Celle-ci est placée sous les feux de la passion. Passion simple d’Annie Ernaux, passion contrariée avec Le Cid, passion impossible avec Tristan & Isolde, passion par procuration avec Les soliloques de Mariette, passion étouffée d’Alba, passion jalouse du Conte d’hiver, passion prise au piège dans Ruy Blas.

Les magnifiques Nuits barbares d’Hervé Koubi, OPUS 14 de Kader Attou, Les pétitions du corps du duo Yma, ou  le baroque et sensationnel Mass B de Béatrice Massin, sont autant de célébrations du corps en mouvement, la spécificité toute singulière et originale de notre scène à Périgueux.

Le talent fou de Philippe Caubère pour revivre son Bac 68, flamboyant appel à la vie, croise le dialogue de l’esprit et du corps dans la philosophie de Nietzsche, l’étoile dansante, d’Aurélien Kairo. 

L’Odyssée se plaît à vous offrir ces télescopages de genres en se plaçant toujours au sommet de l’exigence artistique. 

La mission la plus difficile vous appartient désormais : la délicate épreuve du choix ! Très belle saison à tous.

 

Chantal Achilli
Directrice